04 – Lundi 18/9 – De la Gaspésie au New Brunswick

Lundi 18 septembre 2017

Il a plu toute la nuit. On se croirait en Bretagne ! Le bruit des vagues est impressionnant ; c’est pourtant juste le St Laurent face à nous !

7h : inutile de se lever tôt pour aller au pic du Brûlé car tout doit être dans un brumisateur super géant !!! Bien plus grand que celui de notre balade Margaux et Kevin !

DSC_5030 2017-09-17 Canada-Ste Anne des Monts DSC_5031 2017-09-17 Canada-Ste Anne des Monts

Voilà ce qu’on espérait voir sur notre Mont Jacques Cartier (ha ha ha Je sais je suis super forte en montage photos lol) :

Mt JC jpeg

voilà les sommets du parc aujourd’hui !

DSC_5035 2017-09-17 Canada-Parc de la Gaspésie

Le Mont Jacques Cartier c’est quand même le 2ème plus haut sommet du Québec (1270 m d’altitude) qui permet de « traverser l’habitat du caribou montagnard » dixit les guides ! Et le 1er plus haut sommet du Québec ? Le Mont d’Iberville 1646m d’altitude dans le récent parc national des Monts Torngat (2007) mais c’est loin, c’est au Nunavik ! Une destination qui nous fait rêver…

Sinon le parc de la Gaspésie a été créé en avril 1937 avec comme objectifs : la protection de la vue panoramique du Mont Albert (c’est vrai, c’est grandiose !!!!) et des Monts “de la Table” (Mc Gerrigle), du saumon de la rivière Ste Anne (on rencontre de très nombreux pêcheurs (même par temps de pluie) avec une pêche tout à fait réglementée) et des caribous. Et bien entendu il s’agissait aussi de promouvoir le développement du tourisme.

8h : légère accalmie côté pluie mais le temps reste bien maussade et j’avoue notre déception est grande d’autant plus qu’il devrait y avoir du soleil en Gaspésie demain ! Pas de rando dans ce parc magnifique. Tant pis, on arrivera plus tôt dans le New Brunswick et on prendra un double apéro pour nous consoler.

10h ; on prend la route tranquillement sous la pluie et toujours par des températures dignes d’un mois de novembre…

D’après les critiques sur internet les personnes chez qui nous logeons cette nuit sont adorables. Parfait, on aura du temps pour qu’ils nous conseillent sur les coins à découvrir en Acadie demain sur notre route vers Saint Louis de Kent. On se console comme on peut !

Entre 2 averses, ou entre “2 coups d’essuie-glaces” petites pauses photos. La nature est bien belle.

DSC_5034 2017-09-17 Canada-Parc de la Gaspésie DSC_5036 2017-09-17 Canada-Parc de la Gaspésie

DSC_5038 2017-09-17 Canada-Parc de la Gaspésie DSC_5039 2017-09-17 Canada-Parc de la Gaspésie

DSC_5042 2017-09-17 Canada-Parc de la Gaspésie DSC_5044 2017-09-17 Canada-Parc de la Gaspésie

Et au fait, Margaux, Ludo, Kev : inutile de compter les

 DSC_5029 2017-09-17 Canada-Panneau Caribou - copie

ils sont bien trop nombreux !

Par contre on aurait bien aimé compter “les vrais”.

Ou comment écrire quand même quelque chose quand il n’y a rien à raconter…

Bon, mini présentation de la Gaspésie… Au fait Margaux bravo pour Gaspé :-)

Péninsule presqu’aussi grande que la Belgique (environ 30.340 km2), la Gaspésie compte environ 85.000 habitants alors que la Belgique compte près de 10 millions d’habitants.
Le nom de gaspésie vient du mot « gespeg » : « là où la terre se termine ».
En dépit de son histoire métissée d’apports culturels divers (Vikings, Italiens, Français, Acadiens, Loyalistes), la Gaspésie est l’une des régions les plus typiques du Québec.
Avant même la découverte de l’Amérique, les Européens venaient pêcher dans les eaux du golfe du St Laurent.

Un tout petit peu d’histoire ;
En 1534, 2 navires français, commandés par le Malouin Jacques Cartier, entreprennent la traversée de l’Atlantique. François Ier a donné pour mission à Cartier de reconnaître les terres nouvellement fréquentées qui se trouvent de l’autre côté de l’océan.
Cartier pénètre dans la baie des Chaleurs en temps de canicule (d’où le nom qui lui a été donné mais nous, la baie des chaleurs on l’a traversée par 15°C avec des grêlons ou sous la pluie !).
Le 24 juillet 1534, Cartier fait ériger, à Gaspé, une croix portant l’écusson de France pour marquer la prise de possession de ces terres au nom du roi. Cet acte marque le début de la présence française dans le nord de l’Amérique et mérite à Cartier le titre officiel de « découvreur du Canada ».

Les 1ers pêcheurs normands, bretons, basques et rochelais commencent l’exploitation des bancs de morue au large de la côte gaspésienne.
Matane constitue l’un des postes de traite des fourrures de la toute jeune colonie (Québec) qui a été établie plus à l’ouest par Champlain.
Le commerce des nations autochtones est désormais orienté vers la vente des fourrures aux Français.
En même temps des tentatives d’évangélisation sont menées par les Français.

Et nous voilà à New Richmond : “Carrefour de la Baie des Chaleurs” !!!! Hum « Baie des chaleurs”… bof pas si chaud que ça quand on y est.

Il faut qu’on prenne la route 132 ouest sauf qu’elle est barrée et que l’office du tourisme est fermé ! Et d’après notre carte il n’y a pas d’autre route !!!

Au camping ? Personne non plus ! On tourne un peu et nous voilà sur la bonne route. De toute façon nous ne sommes pas pressés car, vu le temps, nous ne nous arrêterons nul part pour marcher !!!

Carleton sur mer : sa vue, sa plage…. hum non ! A nouveau, pique-nique dans la voiture “face à l’eau” (aux eaux plutôt !!!)

DSC_5045 2017-09-17 Canada-Carleton sur Mer

Mais en repartant : une super odeur ! D’où vient-elle ? D’une petite bicoque en bois “café – bar – torréfacteur” ! C’est excatement ce qu’il nous faut. Quel café ! Serré, au goût de café et dans une ambiance très sympa. Le rayon de soleil de ces dernières 48h ! :) Le monde défile ici ! Ça n’arrête pas. Ça ne nous étonne pas. Accueil + café = +++

On reprend la route en direction de Matapédia…. Chinois, chinois, chinois, pizza, pâtes… Boum FM la radio la plus musicale de la vallée de la Matapédia Boum FM :) :) :) OK tout le monde ne peut pas comprendre mais c’est un folklore familial !

Mais on bifurquera avant Matapédia.

Toujours sous la pluie nous arrivons à Balmoral où nous sommes accueillis par un couple d’Acadiens absolument adorable ! On parle et rit avec eux pendant une bonne heure avant de s’installer très confortablement dans de gros fauteuils moelleux à bascule, avec repose-pieds !!! Comme il ne fait pas beau et nuit ce n’est pas très grave que ce soit en « demi sous-sol » et le petit appartement est tout à fait bien équipé. On devrait passer une bonne soirée et une bonne nuit… en rêvant de soleil et de chaleur…

DSC_5046 2017-09-18 Canada-Balmoral NB Vero

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>